Fontaine Nicole, la grande présidente

Le Parlement européen  a eu, jusqu’au vendredi 18 mai  2018, où Nicole Fontaine est beaucoup trop tôt décédée , 15 présidents , de Simone Veil à l’italien  Antonio  Tajani  ,  si l’on ne compte que depuis 1979  avec la première  élection des députés européens au suffrage universel , et 29 si l’on compte depuis le belge Paul Henri Spaak , en 1952 ,président de  la première assemblée de la CECA .  Ces 15 présidents depuis 1979, et même 16 avec le président Poher,  les ayant  connus et pratiqués , avec ce recul  je sais  que Nicole Fontaine a été la plus grande. Tout comme à l’ Assemblée Nationale Jacques Chaban- Delmas en a été le grand président  inégalé depuis le premier jour de la Vème République . 

 

Pourquoi ou à quoi  reconnaît  on un grand président ? A deux critères. 

D’abord l’impartialité, la disponibilité , la présidence en bon père de famille et dans le cas de Nicole Fontaine en « grande sœur » , en primus inter pares . Nicole Fontaine , avec son successeur l’irlandais Pat Cox , ou son lointain prédécesseur  le président Alain Poher , a eu cette qualité que l’on a ou que l’on n’a pas en naissant :la gentillesse . Une expérience d’ailleurs de 20 ans du Parlement européen , m’a fait voir qu’il s’agit très  souvent  d’une .qualité  éminemment  française . Ce que Charles Trenet avait bien compris en en faisant une chanson : « Douce France... ».  Janelly Fourtou, le docteur Margie Sudre de la Réunion , la « chasseresse »  vosgienne Véronique Matthieu,  Nicole Thomas-  Moro  champenoise ou Françoise Grosse tête , ont été ou sont ces députés  tranquillement, assidument ,  sereinement et délicieusement qui ne se prennent pas pour des députés. 

 

Mais Nicole Fontaine  avait la deuxième qualité  à la Chaban : l’audace. Qui dans son cas était de la fraicheur , de l’enthousiasme  où on l’imaginait   presque adolescente à bicyclette sur une route  des blés de Chartes, cheveux au vent et  rêves aux yeux .  On ne sait si elle avait été une petite fille  modèle  de la Comtesse  de Ségur , mais  on voyait qu’elle  croyait  , comme on dit aujourd’hui qu’elle avait des valeurs .

 

Le dimanche 25 juillet 1999 , sous un soleil torride , elle pouvait être ainsi ,  tailleur de lin , de serge ou de tergal clair , comme il se doit à un enterrement    musulman , marchant dans les rues de Rabat , au milieu d’une trentaine de chef d’ Etat, de Bill Clinton à Shimon Peres , Juan Carlos ou Bouteflika , pour l’enterrement du  dernier géant , Hassan II , le grand Roi.

C’était là au fond  le rôle qu’elle aimait : le soft power de la  diplomatie parlementaire  en action . Ce qui va  l’amener à faire le grand coup politique de sa vie et un  choix audacieux en diplomatie. Le   5 avril 2001, au Parlement européen et ce faisant en Europe , elle invite le commandant Massoud , le lion de la vallée du Panschir, l’ancien du lycée français de Kaboul , le résistant à la marée Taliban .Quelle photo ! La présidente qui croit et le commandant qui combat.

 

Aujourd’hui on a oublié. Ben Laden, Al Quaïda ,  les talibans , l’ Afghanistan , ce n’’est plus l’actualité. Même Daesh n’est plus que l’écho d’un bruit de fond ..Mais quand le chef de guerre Tajik ,  Ahmad Shah  Massoud , qui a gagné ses galons en tenant en échec la puissante armée soviétique, arrive à Strasbourg, depuis cinq  ans  les fous du Dieu du mollah  Omar  ont inondé Kaboul  d’une marée noire de  burqua , de barbes , avec des amputations par centaines et ds lapidations à la chaîne . Quelques jours  avant que Massoud , chef de l’ Alliance  du nord et unique leader capable  de résister aux talibans,  arrive au Parlementeuropéen de Nicole Fontaine, en mars  les statues de bouddhas géants à Bamyan ,  trésor de l’art vieux de quinze siècles, ont été dynamitées. Avec l’appui du Pakistan, le régime taliban est devenu le centre des réseaux d’Al-Qaïda et le lieux d’entraînement de jeunes musulmans,  venus d’Europe et du Moyen-Orient se former  à être terroristes . C’est la Syrie  à la puissanceX. 

 

Dans ce contexte , inviter Massoud c’est le courage et la lucidité . Nicole Fontaine donne au commandant de légende la visibilité , la consécration et la reconnaissance  politique de la Communauté internationale . Elle est le lanceur d’alerte. En faisant parler le Commandant de la Zone nord qui résiste , elle  exhorte les nations  à faire pression  sur le  régime ambigu  des généraux d’islamabad , afin  qu’ils cessent leur   soutien au  régime de l’obscurantisme  et du  fanatisme qui  menace  la société internationale.

 

La suite devait vite montrer que Nicole Fontaine n’avait pas fait que réaliser la photo de légende , avec   le Jean Moulin des hauts maquis d’Afghanistan . Le 11 septembre , deux  avions pilotés par des kamikazes d’Al-Qaïda faisaient exploser à New York les deux tours du World Trade Center. Deux jours avant , le 9 septembre 2001, Ahmad Shah Massoud était assassiné  par deux jeunes terroristes algériens qui s’étaient fait passer pour des journalistes venant l’interviewer.
 

Six mois auparavant, il  avait pourtant prévenu de la menace que représentait Al-Qaïda et Ben Laden pour le monde libre.  Nicole Fontaine avait permit cela . Voilà  pourquoi la plus grande présidente du Parlement européen, c’est elle haut la main .

Tel : 06 03 40 30 23

FORCE VIE   avec Jean Claude Martinez