D’ici 2025, vont arriver sur l’économie et la société tous les effets tsunami de la grande révolution robotique en marche.
L’industrie, l’agriculture, les services, l’armée, les transports, la vie domestique, les relations sociales, tout va être bouleversé
autour de nous .
Les robots vont être hôtesses d’accueil, surveillants à domicile de personnes âgées, contrôleurs fiscaux des comptabilités
informatisées, soldats, conducteurs de voiture sans pilote laboureur, employés saisonniers pour les récoltes
maraichères et fruitières, et même en appui des chiens gardant les troupeaux ou secouristes lors des inondations
Certes 3 millions d’emplois occupés par des robots vont disparaître d’ici 2030 . Mais des milliers d’autres vont se créer
et la France, comme l’Europe, vont se réindustrialiser parce que travaillant à moins de 2 euros l’ heure, sans vacances
et non-stop, les robots vont enlever à la Chine et l’ Asie l’avantage de la main d’oeuvre bon marché.
La région doit donc préparer nos lycéens, nos paysans, nos chercheurs et notre population à être acteur, éclaireur, leader
et bénéficiaire de cette révolution .
De 2016 à 2021 nous devons penser l’énergie du futur, lancer les projets de transports du futur et anticiper le typhon
social, politique, fiscal , humain , qui va secouer nos vies quotidiennement en contact avec les centaines d’ objets de
l’intelligence artificielle,dont les voitures sans chauffeurs

 

1 °) L’énergie du futur


Le Programme ERMES  pour les énergies Renouvelables en Méditerranée européenne et du Sud
Développement d’hydroliennes pour produire de l’électricité par la voie naturelle marine en mer Méditerranée, là
où la vitesse du courant marin est compatible avec la rentabilité de ce type d’exploitation d’énergie renouvelable
dans le cadre de la promotion d’un environnement durable.
Etre la région pionnière dans l’équipement , à titre expérimental, de routes en revêtements photovoltaïque


2 °) Le transport du futur: explorer 3 options stratégiques.


  Le Programme ERMES  pour les énergies Renouvelables en Méditerranée européenne et du Sud
Développement d’hydroliennes pour produire de l’électricité par la voie naturelle marine en mer Méditerranée, là
où la vitesse du courant marin est compatible avec la rentabilité de ce type d’exploitation d’énergie renouvelable
dans le cadre de la promotion d’un environnement durable.
Etre la région pionnière dans l’équipement , à titre expérimental, de routes en revêtements photo voltaïque


2 °) Le transport du futur: explorer 3 options statégiques.


Nos transports aujourd’hui sont misérables. L’Ariège par exemple, qui encore à la fin de la décennie 60, avait des
trains s’arrêtant à la station thermale d’ Ussat les bains , se contente maintenant de bus . Aller de Mazamet à Toulouse
peut être une aventure pendant que bien des TER n’ont même pas une prise pour portable .
Il faut faire alors un bond technologique sur le transport Montpellier - Toulouse, en préparant


De 4 milliards d’euros pour le TGV classique à 15 milliards pour le train à sustentation, une étude d’ exploration économique,
technique et financière créera un environnement de marche en avant, au lieu de l’atmosphère d’endormissement
d’aujourd’hui


S’ il y a 2100 ans, le général Domitien a pu relier l’ Espagne à Rome, en bâtissant les centaines de Km de la via Domitia,
première autoroute géante traversant notre région, on ne peut en rester 21 siècles après à des TER, des bus Macron
et 3500 morts annuels sur les routes. Surtout lorsque la voiture autonome est déjà au banc d’essai de Google et chez
différents constructeurs.

Tel : 06 03 40 30 23

FORCE VIE   avec Jean Claude Martinez