Penser un Institut des neurosciences appliquées, pour relever le défi du tsunami, médical, économique et
social, des encéphalopathies dégénératives et des pathologies neurologiques en explosion avec l’allongement de
la vie.
Comme Houston a construit la référence du Anderson Cancer Center, pour ces neuropathies il faut avoir l’ambition
de penser un projet hospitalier intégrant l’audace territoriale, le pari économique et la mutation des paradigmes thérapeutiques.
C’est le projet de l’ INA devant devenir à terme une référence scientifique décentralisé de Toulouse sur
le « gisement » inexploité de la station neurologique oubliée d’ Ussat- Tarascon en Ariège, une des 29 stations thermales
de notre région, parmi les 117 stations françaises.
Comme Pierre Fabre a « osé » faire vivre un géant de la pharmacie à Castres, il faut « oser » l’ Institut des Neurosciences
à Ussat –Tarascon sur Ariège.
Combinant savoir fondamental et savoir clinique, il devra ainsi porter notamment un :


  Programme international Lazare :
- Dans la région qui la première avec le professeur Rabischon a exploré le traitement des paraplégies et des destructions
motrices,
- et pour en finir avec le Moyen Âge des amputations sur gangrène et l’acceptation obscurantiste des séquelles AVC
il faut être la région pilote initiant la conception d’un programme Lazare de coordination internationale des recherches
sur la régénération neuronale, micro vasculaire, la reprogrammation cellulaire ou plus immédiatement la compensation
des réseaux neuronaux parallèles, capables de se compenser les uns les autres, pour contourner des connexions
axiales détruites


          Plan régional d’équipement en TeP Scan et en mammographies numériques, pour sortir en 5 ans du Moyen
         Âge régional actuel de l’imagerie médicale et pour en finir avec le scandale des faux négatifs du cancer du sein, à cause                            d’appareils antiques encore en service.Il sera financé par la fin du gâchis financier des postes politiques de cabinet, des services i            Inutiles de communication et l’absentéisme généralisé

 

Impulsion par la région, avec les institutions concernées, d’un programme d’ouverture, 24 heures sur 24,des centres d’imagerie médicale, pour mettre fin aux pratiques criminelles actuelles, même dans les CHU de Montpellierou de Nîmes, où des personnes âgées manifestement victimes d’un AVC n’ont pas accès à un modeste scanner, dans les 3 heures  et se retrouvent handicapées à vie

Tel : 06 03 40 30 23

FORCE VIE   avec Jean Claude Martinez