Le covid  thérapeutique

 

Entre  le moment où  , à 60 km de Marrakech , au Djebel  Irhoud, les premiers sapiens , découverts par  Jean Jacques Hublin, paléo-anthropologue du Max Planck Institut , se mettent en marche sur la terre, et le moment où l’un de ces marcheurs arrive à l’ Elysée, en 2017, il s’est écoulé 300 000 ans. Durant  291000 de ces années , nous , sapiens , avons été nomades, sans  villes, sans impôts, sans dieux et...  sans  pandémies . Parce que   nous ne vivions pas  avec  des cochons , des vaches , des chiens, des puces, des pangolins ou  des chauves – souris ,   et que la distanciation  sociale était  de milliers de km entre nous .

 

Mais  , il   y a 9000 ans , notamment au Moyen Orient, à Sumer, nous nous  sommes   sédentarisés , inventant l’agriculture,  le cadastre, les  dieux , l’écriture, les impôts  et  aussi ..les pandémies  Parce que  notre vie en commun avec les animaux, nous a  transmis  leurs parasites, leurs bactéries , leurs virus .

 

Dès lors, l’histoire des 9000 dernières années n’est que l’histoire de pandémies entrecoupées de périodes de rémissions, dont les cinquante  dernières années du XX ème siècle grâce  aux antibiotiques.  Le covid n’est  alors que l’ épisode  actuel  de ce cycle   pandémique perpétuel. Comme il nous a tout de même  secoué en occident ,  puisque nous n’étions plus habitués au tragique,  on  a cru qu’une nouvelle  ère commençait pour l’humanité :  le  coronalithique.

 

Ceci  étant , comme tous les chocs  planétaires, le plus souvent  les guerres,  le corona   a remis  l’ordre des hiérarchie  à l’endroit . Ainsi Thunberg Greta, que tout le monde  d’ailleurs  a oublié grâce au corona , a pu voir    que ses suédois ne sont pas  morts  les pieds  échauffés par le climat réchauffé ,   mais les poumons  asphyxiés. De même  , les écologistes ont  pu  voir que les gaz à effet  de  serre  ne viennent  plus  des avions, mais  des  milliers  de  bûchers  allumés  sous  les   milliers  de  covidisés  brûlés  au bord  du Ganges.

 

Le covid qui a aussi révélé au pays  qu’au lieu de souffrir  faute d’isolation thermique des logements ,on  a souffert  d’isolement    confinés  dans nos logements, tout comme dans les Ehpad, 30 000  personnes âgées   ne sont pas mortes en 2020  faute d’isolation thermique  de leurs chambres , mais de leur  isolement gériatrique   dans ces  mêmes chambres.

 

C’est la bonne surprise du coronavirus .  Pendant quelques mois ,  il a désintoxiqué   nos  élites  de leur addiction au carbonabis , avec leurs  bouffées climatiques médiatiques .

 

Plus fort encore, le corona a guéri l’Europe , les  spécialistes de l’économie   ,  le FMI et même  François  Bayrou , de la névrose du trou. C’est à dire cette curieuse affection neurologique qui a  frappé  les dirigeants du monde  , avec même  un cluster  de 30ans  à la Commission européenne,  et qui  se traduisait  par leur  phobie de tomber dans des trous qu’ils voyaient partout .  Ainsi Le trou de la sécurité sociale, le trou du budget de l’ Etat et même  un trou  qu’ils  voyaient  en l’air et pas seulement  par terre, le trou de la couche d’ozone. Eh bien cela c’est fini ! De Bruxelles à Paris , à Berlin et  Washington , avec même la bénédiction du FMI, aujourd’hui , c’est à celui qui fera  le plus grand trou dans son budget. Le miracle du corona est là.  Il a guéri un bon paquet de fadas.  Voilà , le covid thérapeutique c’est  cela .

 

 

                                                                                           Jean Claude Martinez