On attend Fillon , Hamon  Macron ou  Le Pen

  Et  c’est  Oscar Temaru qui arrive …

 

Rarement les  élites, les médias ,  les partis , sinon tout le  pays , auront vécu dans une telle inconscience généralisée. Pendant que l’élection présidentielle  , égale à elle même , se réduit comme toujours au   dérisoire  télévisé , cette  fois d’un monsieur Macron qui monte, d’un autre monsieur Hamon  qui grimpe et des  affaires, en famille pour  monsieur Fillon et en cabinet pour madame Le Pen, tranquillement , en silence,  à l’abri de tous les regards, sans aucun lanceur  d’alerte, Oscar Temaru , depuis 34 ans   maire indépendantiste de  Faaʻa , la plus peuplée des communes polynésiennes mitoyenne  de Papeete, d’où il  a fait enlever en 1983  le drapeau français et le buste de Marianne, engrange un à un les 500 parrainages qui vont le faire candidat à la  présidentielle

 

 

En Guadeloupe, en Nouvelle Calédonie bien sûr, en Corse , en Guyane de madame l’ancienne garde des sceaux , à la Réunion  et partout dans la France des admirateurs d’ Alger et du repliement sur Saint Germain des prés,  des maires , des députés , des conseillers régionaux , des militants de toutes les causes indépendantistes , sécessionnistes, fragmentistes, signent , parrainent, préparent  les colliers de fleurs que les téléspectateurs ahuris pourraient  découvrir le 15 mars sur la chemise tahitienne  du  candidat surprise à l’élection présidentielle,  Oscar Temaru , président du  Front de libération de la Polynésie , rebaptisé plus identitairement Tāvini Huira’atira .

 

A partir de là , la lutte  indépendantiste va commencer  en direct, sur tous les écrans  français  de la campagne présidentielle,  et répercutée  par France 24  dans  les pays africains et  le pacifique sud . Sous l’œil goguenard  de l’ Australie et de la Nouvelle Zélande protestantes , tireurs  discrets des ficelles  anti françaises , de leur affidé  FLNKS de Nouvelle Calédonie , du Président  Jean Guy Talamoni et de la IV ème commission de l’ ONU  sur la décolonisation.  Où  tous les invités  et les amis du FLN d’ Alger ,  vont déguster le réquisitoire et le spectacle anti France ,  que le candidat Oscar Temaru va s’offrir , via la campagne présidentielle , devant le monde entier.

 

 Présidentielle : le pire est devant  …

 

D’abord , dans les émissions officielles , il va parler  devant son drapeau : . Le   bleu-blanc-bleu avec en son centre cinq étoiles de couleur or rappelant les cinq archipels de Polynésie française  ou le drapeau à bandes rouges , en tout cas , pas le drapeau tricolore.

 

Ensuite, il consentira à parler certes  le français ,  pour les besoins  évidemment de l’opération  géante de propagande indépendantiste que la campagne publique  va lui  offrir, mais il  va inondera les télé étrangères des diatribes contre le « colonialisme français », dans la même langue qu’un  dirigeant de l’ Assemblée de Corse a  utilisé  en octobre 2016  devant la commission de décolonisation à  l’ ONU : l’anglais bien  sûr.

 

Les paysans  du Poitou de Mme Royale , dont la candidature présidentielle avait été parrainée par Oscar Temaru, à Poitiers ,  les militants de la marche pour tous , les chômeurs de Florange, les petits retraités français apeurés devant la fiscalité, les survivants du 14 juillet de Nice , vont découvrir un candidat qui  président de la Polynésie ne fêtait  pas à Tahiti le 14 juillet , mais  fastueusement   le 4 juillet , jour de l’indépendance américaine.

 

La France de  BFM TV , va entendre et financer la campagne de l’ami de Hollywood , où en 2006 il allait dénoncer notre occupation de son pays devenu français « par la loi du plus fort ». Peut être même, comme il l’avait fait en septembre 2006 à RFO ,  va t il expliquer  aux téléspectateurs  abasourdis , dans ses clips de campagne télévisée , que chacun de nous  va  d’ailleurs  lui  financer, qu’il faut faire attention de ne pas appeler « son pays » la Polynésie , parce que « cela signifie qu’il sera envahi de bons à rien et de détritus de toute espèce… , ces gens pires que le calcivirus , ( qui dit il )  prennent nos emplois,  achètent nos terres et prennent nos femmes ». 

 

Dans quelques jours la présidentielle , va ainsi  se surpasser . Encore plus fort que les primaires,  plus fort  que  Mélenchon et  oubliant Pénélope , elle va remplacer la fascination pour le revenu universel  Hamon , par l’invraisemblable  mise en accusation planétaire  de la France coloniale . A partir de notre  propre campagne officielle ,   fiancée par nos propres fonds publics.

 

Après avoir fait inscrire , en 2013, avec le parrainage de Nauru, des Salomonet de Tuvalu , nos cinq archipels dePolynésie sur la liste onusienne des territoires non autonomes à décoloniser , Oscar Temaru , candidat à l’élection présidentielle , va inscrire dans le cerveau d’une partie des téléspectateurs qu’après tout , Bora Bora, , les Marquises de Gauguin et de Jacques Brel,les Tuamotu ou l’ archipel desAustrales ,tout cela c’est loin, perdu dans le Pacifique sud , avec juste du coprah, des poissons, des volcans, des atolls et des plages . Or à Palavas il y a aussi des plages et à Deauville il y a même des planches en plus.

 

Alors , si le candidat Oscar Temara , soutenu par 500 maires, députés , conseillers, avec la Guadeloupe, la Guyane, la Corse et bien sûr le FLNKS , veut partir, l’essentiel ne serait tout de même pas là . L’indépendantisme n’est pas la priorité qui reste l’islamisme et le vrai souci , ce sont les « territoiresperdus de la République » , pas la perte ds 5 millions de Km2 de l’empire maritime de la Polynésie …!

 

Voilà où on est .

 

La CMU avant les Tuamotu

 

 

A droite , en plus de la suppression de l’ISF, pour 350 000 français,qui est forcément la réforme attendue parles 5 millions de chômeurs et lesSDF,monsieur Zemmour etPh de Villiers ont convaincu que l’avenir se joueà Trappes ,dans le 9- 3ou dans les quartiersNord de Marseille et que tout se ramène à une histoire de cloches qui ne vont plus sonner. Sans que personne ne sache d’ailleursqu’au mess de la gendarmerie de Tahiti, avant tout repas , un gendarme récite le Bénédicité

 

Quant à la gauche éternelle et égale à elle même, la présidentiellese ramène à débattre du cannabis et de l’euthanasie , sous réserve de conserver la CMU au lieu des Tuamotu .

 

Pendant ce temps , de Tahiti à Nouméa , le douanier retraité Oscar Temaru , obtenant  en tribune présidentielle télévisée une diffusion et une dimension sur plusieurs fuseaux horaires,  va ébranler nos compatriotes de là bas et  déstabiliser en quelques jours nos territoires du Pacifique Sud

 

A quelques mois du Référendum d’indépendance en Nouvelle Calédonie, vue depuis Nouméa , Poindimié et les îles Loyauté la campagne présidentielle de l’indépendantiste  polynésien  va être une répétition générale et une puissante machine à  fabriquer du vote pour la sécession.

 

Il  ne reste plus que 90 jours pour enrayer cette machine là,  d’une présidentielle qui va faire des dégâts au delà de ce que l’on a déjà vu.

Voilà pourquoi il faut vite un  candidat qui alerte sur ce danger là  . Je suis ce candidat .

Tel : 06 03 40 30 23

FORCE VIE   avec Jean Claude Martinez