Avant Nuremberg , des mois durant, sinon des années,  on a prétendu ne pas savoir . En août 2003 ils ne savaient pas non plus. La direction générale de la santé ne savait pas. Seul le docteur Pelloux avait alerté. Bien après, le décompte européen révèlera les chiffres de l’ horreur :  19 490  mamies et papys morts de soif en France  , 20 089  en Italie ,  70 000 vieux Vincent Lambert  morts assoiffés  en Europe et  pour  toute  suite , le  professeur Jean François Mattei , alors ministre français de la santé ,  nommé rien moins que , pour l’année 2020.  président de l’académie nationale de médecine , sur le site de laquelle on lit à son nom :« La préoccupation humanitaire est essentielle dans le parcours de Jean-François Mattei ».. . ( !)

 

 

Aujourd’hui  à nouveau, le 30 mars  2020 , la direction générale de la santé ne sait toujours pas le nombre de morts, dus cette fois non pas faute de ventilateurs, mais de simples voiles sur le nez... Dans un pays où pourtant,  Dieu merci , jusqu’ici on ne manquait  pas  de quoi se voiler. Quelqu’un a t il entendu le bon docteur Salomon donner le nombre de morts,  chez  nos   français  anciens confinés et apeurés dans la nuit et le brouillard des Ehpad ? Avons nous lu un journaliste d’investigation, un des ces grands reporters sans frontière , un  de ces héros  du journalisme de guerre, voire Amnesty international qui  nous alerte tant  heureusement sur tous les emmurés  de la planète, et même  Greenpeace qui pénètre pourtant même dans les centrales nucléaires hyper verrouillées, oui ,  un de nous a  t  il  jusqu’ici entendu un de ces lanceurs d’alerte, nous réveiller , nous secouer, nous crier : «  français , français , par centaines, de  vielles dames notamment  meurent confinées , victimes des violences ... »,  de l’imprévoyance  gouvernementale ?.

 

Mais pour quoi ce silence ? Parce que l’on  n’a pas encore , nous dit on,  le système pour compter ces morts . Allons bon ! Il y a en France 7.438, Ehpad, 2.278 résidences autonomie, 597 unités de soins de longue durée (USLD) et 350  maisons de retraite non EHPAD, soit 10 663 directeurs d’établissements .Depuis 15 jours ne  pouvaient  ils communiquer ,  tous les petits matins ,  par courriels ,  à la direction générale de la santé , le nombre de mamies et de papys  morts au long de leurs nuits de l’ horreur,   les yeux exorbités, la poitrine écrasée, les bras terrifiés battant le vide, le corps torturé, le cœur tapant , tapant, 110, 120, 160 , 180 pulsations, cherchant à envoyer du sang et de l’oxygène  dans des poumons collés ?

 

Avec  10 663 courriels reçus chaque jour, ce ne sont que  10 663 additions à faire tous les matins. C’est tout. Evidemment que le ministre  neurologue Olivier Véran , suspendu jour et nuit à son portable , pour tenter de trouver des fabricants chinois de masques, à eu autre chose à faire que d’effectuer quotidiennement ces 10 663 additions et de donner le résultat au docteur Salomon , pour que depuis 15 jours on sache. Mais enfin, Mounir Mahjoubi par exemple , génie du digital ou que sais je  encore  Cédric  Villani , plus grand mathématicien depuis Euclide et Evariste Gallois,  auraient été capables, à la demande  du ministre , de monter un programme informatique , pour faire 10 663 additions par jour.

 

Si on ne l’a pas fait , évidemment que c’est voulu . Pourquoi ? Parce que c’est la guerre .... Alors  dans la guerre il ne  faut pas désespérer l’arrière. Or avec plus de 728 000 personnes âgées dans ces établissements confinés,  faut il vraiment que  Plantu nous  fasse   un dessin pour comprendre  la saignée de Verdun  que l’absence de masques a fait, est entrain de faire  et va faire , dans les  trois semaines qui viennent ?

 

Si le chiffre était donné, pourrait on  d’ailleurs continuer faire applaudir des gens les soirs aux fenêtres ?  Ainsi  , dans le silence actuel , ceux qui savent  évidemment ce secret de Polichinelle, peuvent ils écoutent ,  qui sait,  les applaudissements de 20 h , comme Daladier les écoutait un  soir  de 1938 en descendant de son avion au Bourget , murmurant à Alexis Léger « Ah , les ... »

 

 

Bien sûr, en final , à la lumière   des flammes  où on va précipiter  ,  dans des  bûchers d’hercule, comme à Wuhan ou en Lombardie, les empilements  de cercueils, avec  peut être monsieur Darmanin qui annoncera une suspension des droits de succession,  on va finir par savoir . On le saura même très exactement dès que l’on aura distribué , bien  tard, presque trop tard, des masques  aux soignants qui    depuis  des jours et des jours contaminent ,  malgré eux ,  les 10 663 tranchées où l’on a parqué les presque un million de vieux contribuables français laissés sans protection par Matignon,  pendant que Bercy leur prélève toutefois  à la source,  sur leur retraite, l’impôt sur le revenu. Car pendant que le coronavirus  est entrain de prendre les dernières années de la  vie de vieux français , le fisc continue malgré tout à leur prendre  en plus une partie de  leurs revenus . Au nom de la  solidarité fiscale entre les français... , même si ces personnes âgées , contaminées  froidement ,   sont elles privées du droit à être admise  en réanimation . Qui plus est par des comités d’éthique mis en place pour oser  trier les hommes et les femmes malades ,  comme  on le faisait  ,  à la descente des trains plombés  ,beaucoup  plus à l’est de la France, il y a 80 années .

 

Ce  cauchemard  bien sûr un jour va finir. Ceux d’entre nous qui auront  alors échappé au Corona et à l’imbécilité  de ceux qui, de Madrid, à  Rome, Paris et  bien surtout Bruxelles ,  lui ont permis de   tuer, seront  si heureux qu’ils voudront  bien sûr tourner  la page.  D’autant que l’immense  machine médiatique à propagande sera basculée  à nouveau pour donner l’ordre de se griser de M Papé, PSG et autre  Ruquier. Pas un seul  responsable et coupable   ne sera alors sanctionné. Il y en d’ailleurs tant....  La jurisprudence JF Mattei  précitée  s’appliquera. Ce qui  est   rassurant  tout de même. La France  montrera ainsi  en effet , que malgré toutes les craintes  du grand remplacement , elle reste un  grand  pays judéo -chrétien, en pratiquant , comme après  1962 et en remontant jusqu’au 21 janvier 1793, « le grand pardon » .. : « Père pardonnez leur leurs  pêchés, y compris   celui  d’avoir  laisser  liquider  bien de  nos vieux français... retraités  ».

 

.

Vers un Verdun  gériatrique  ...

Tel : 06 03 40 30 23

FORCE VIE   avec Jean Claude Martinez